Kamanyola : Campagne contre le feu de brousse pour sauver l’écosystème fragile

Le ministère de l’Environnement, par le biais de son service dans le groupement de Kamanyola, territoire de Walungu, intensifie ses efforts contre la pratique destructrice du feu de brousse en cette période sèche. Une campagne de sensibilisation communautaire a été lancée ce weekend, visant à mobiliser les acteurs locaux face aux dangers croissants pour l’environnement.

Chaque année, Kamanyola fait face aux conséquences dévastatrices du feu de brousse, déclenché principalement par les agriculteurs, éleveurs, chasseurs et bûcherons. Cette pratique, bien que traditionnelle, engendre des ravages considérables pour la biodiversité et expose également les communautés locales à des risques accrus d’incendies incontrôlables.

Kalinga Bienfait, chef de secteur de l’Environnement pour le groupement de Kamanyola, exprime sa préoccupation face à ces comportements répétés. “Il est impératif que nous agissions maintenant pour éviter des dommages irréversibles à notre écosystème fragile”, insiste-t-il, appelant à un soutien accru des autorités locales et des partenaires impliqués dans la conservation environnementale.

Mwenewirhu Styve, expert en environnement basé à Kamanyola, souligne les multiples impacts négatifs du feu de brousse. “Cela détruit non seulement la végétation essentielle à notre équilibre écologique, mais cela met également en péril la sécurité des habitants en augmentant le risque d’incendies catastrophiques”, explique-t-il avec préoccupation.

En outre, Mwenewirhu regrette le déficit alarmant de reboisement dans les montagnes environnantes, ce qui aggrave encore la vulnérabilité de la région face aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles.

La campagne de sensibilisation lancée ce weekend vise à éduquer non seulement les habitants mais aussi à promouvoir des pratiques agricoles durables et respectueuses de l’environnement. L’enjeu est clair : protéger l’écosystème local tout en sécurisant l’avenir des générations à venir dans cette région fertile de la plaine de la Ruzizi.

La bataille contre le feu de brousse à Kamanyola n’est pas seulement une lutte pour la préservation de la nature, mais aussi une nécessité vitale pour la sécurité et le bien-être des communautés locales. Il est impératif que chacun prenne conscience de son rôle dans cette mission collective de sauvegarde environnementale, afin de garantir un avenir durable pour tous.

Par Wendo Joés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mkaaji_mupya
gnwp
palmadoc
ACEDH
%d blogueurs aiment cette page :